Accueil Actualité Les gros coups de gueule des parisiens envers l’arbitrage de Naples-PSG !

Les gros coups de gueule des parisiens envers l’arbitrage de Naples-PSG !

788

Hier soir, le PSG a ramené de Naples le point du match nul (1-1) lors de la quatrième journée de Ligue des Champions. Un match nul qui permet aux parisiens de conserver leurs chances de qualifications dans un groupe C où le suspense est total (seulement 2 points séparent le leader Liverpool, 6 points et le dernier du groupe, Belgrade, 4 points). Malgré un bon match du club de la capitale, cette rencontre a été entaché de quelques fautes d’arbitrages envers le PSG, notamment un penalty non-sifflé sur Juan Bernat. Un prestation arbitrale qui a eu le don d’agacer énormément de monde, Nasser Al-Khelaifi en premier lieu, qui fécilite quand même le travail de son équipe :

On était venus ici pour gagner ce match. Malheureusement, on fait match nul. Ce n’est pas mal, on est toujours là. Il faudra gagner nos deux derniers matches pour être qualifiés. C’est sûr qu’il y a hors-jeu, c’est sûr qu’il y a penalty pour nous, mais on va accepter. On a besoin du VAR le plus vite possible. On a perdu deux points pour deux erreurs de l’arbitre.

C’est également l’avis du capitaine de l’équipe Thiago Silva… :

Je crois qu’il y avait penalty aussi de l’autre côté. C’est toujours comme ça avec cet arbitre. Je ne veux pas rejeter la faute sur lui, parce que c’est une question d’interprétation. Mais contre Chelsea, c’était la même chose. Zlatan ne méritait pas de rouge et il l’avait expulsé. Aujourd’hui, il y a encore une erreur contre nous. Mais il faut oublier tout ce que l’arbitre a fait aujourd’hui, penser à nous et continuer à travailler.

… et de Neymar, qui dénonce un manque de respect de Björn Kuipers, l’arbitre de la rencontre, envers les joueurs du PSG :

Je me fiche des erreurs qu’il a pu commettre, ça peut arriver. L’arbitre est humain et peut se tromper, même s’il y avait un penalty évident pour nous. Mais la manière dont il a traité les joueurs, c’était un manque de respect. C’est pour que ça que j’ai perdu un peu le contrôle et que j’ai eu quelques mots avec lui. Car il ne peut pas me parler comme il m’a parlé. De la même manière qu’on doit le respecter, il doit respecter tous les joueurs en retour. Ce n’est pas parce qu’il a un sifflet et des cartons qu’il est au-dessus de tout le monde. Je condamne la manière dont il m’a traité. J’espère que les gens au-dessus de lui pourront prendre une décision.