Accueil Actualité Nasser veut se venger du Real avec une offre surréaliste !

Nasser veut se venger du Real avec une offre surréaliste !

972
Nasser Al-Khelaïfi
Nasser Al-Khelaïfi

Le président du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi, compte se venger du Real Madrid avec une offre surréaliste !

Il veut sa revanche. Après des mois durant lesquelles le Real Madrid n’a eu de cesse de faire les yeux doux à la star du club de la capitale, Neymar, Nasser Al-Khelaïfi espère bien contre-attaquer.

En effet, le dirigeant qatari sait faire mal quand il le faut et sait où frapper pour faire mal. Le Barça peut en témoigner. Les Catalans avaient tenté d’arracher Marco Verratti l’été dernier. Résultat: le Petit Hibou est resté à Paris, et Neymar l’a rejoint quelques semaines plus tard chez les rouges et bleus.

Désormais, c’est le club madrilène qui est sur sa ligne de mire. Et pour leur faire savoir qu’on ne porte pas atteinte au PSG impunément, Nasser Al-Khelaïfi aurait décidé de leur chiper celui que beaucoup considèrent au Brésil comme le futur Neymar, à savoir le jeune attaquant auriverde de 17 ans nommé Rodrygo.

Si selon la presse espagnole, le prodige de Santos devrait s’engager avec le Real pour un peu plus de 50 millions d’euros, ESPN assure que le PSG serait entré dans la course et qu’il pourrait bien rafler la mise.

D’ailleurs, dans une interview accordée au média anglais, le dirigeant de Santos révèle une offre parisienne dans le dossier, jusque là inconnue:

« Il n’y a aucun accord pour Rodrygo. On a plusieurs propositions : le PSG, le Real, le Barça… Ils peuvent payer le montant de sa clause libératoire. Ils devront impérativement payer 50 M€. Voilà où l’on en est. Les médias peuvent parler d’un milliard d’euros s’ils le souhaitent. Mais Rodrygo peut seulement partir pour 50 M€, une somme qui permettra à Santos de respirer et de renforcer son équipe. Je ne dis pas qu’on doit absolument le vendre, je dis juste qu’il y a des offres. Si des clubs arrivent et payent sa clause libératoire, on est obligé de le laisser partir. »

Reste à savoir maintenant quel club sera prêt à mettre les 50 millions d’euros qu’exige la clause. Une chose est sûre, le PSG a largement les arguments pour concurrencer la Casa Blanca.

Affaire à suivre…