Accueil L'avis des consultants Pierre Ménès remet un tacle à Unaï Emery !

Pierre Ménès remet un tacle à Unaï Emery !

104
PARTAGER
Pierre Ménès

Unaï Emery, le coach espagnol qui a débarqué au PSG à l’été 2016 en remplacement de Laurent Blanc, ne fait toujours pas l’unanimité dans le milieu des observateurs du foot. Le journaliste de Canal+, Pierre Ménès émet toujours des doutes sur sa capacité à entraîner une équipe telle que le PSG.

Cela ressemble à une année décisive pour Unaï Emery. Le coach basque, qui est arrivé dans le club parisien en remplacement de Laurent Blanc, n’a pas fait une très bonne première saison sur le banc du PSG, comparé à ce que l’on attendait de l’effectif parisien, la saison dernière. La saison 2016/2017 du PSG se résume à une Coupe de la Ligue et une Coupe de France, une deuxième place en championnat et une élimination en huitième de finale de la Ligue des Champions. Unaï Emery doit donc faire aussi bien voire mieux que Laurent Blanc cette saison si il souhaite poursuivre son aventure dans le club de la capitale française. Et si on n’écoute Pierre Ménès, Emery n’y arrivera pas. Le journaliste de Canal+ explique à Peuple-vert, que l’Espagnol n’est pas l’entraîneur qu’il faut au PSG :

Contrairement à la rumeur persistante, je ne fais pas de corporatisme pour les entraîneurs français. J’ai par exemple des gros doutes sur les capacités de Marcelo Bielsa à obtenir des résultats avec la philosophie qu’il prône. En revanche Claudio Ranieri a de supers résultats avec une équipe en bois, Jardim fait des merveilles avec Monaco, Lucien Favre est un grand entraîneur… De la même manière, je pense que le costume est trop grand pour Emery au PSG ! Le fait d’être étranger n’est ni un avantage ni un désavantage. On a l’impression que pour certains, le fait d’être un entraîneur étranger procure une sorte d’immunité diplomatique : « Il a entraîné à l’étranger donc il sait mieux que les autres ! » On raille beaucoup Fred Antonetti, mais personne n’a eu de meilleurs résultats à Rennes que lui.

A Unaï Emery de prouver que Pierre Ménès se trompe et qu’il est bien l’homme de la situation pour le PSG.